Confinement

Confinement

Film

Ce n’est pas que les oiseaux chantaient plus fort, c’est le monde qui s’était tu. L’homme battant en retraite, restait ce réel évidé, comme gorgé d’absence. Décor inutile, nostalgique de notre frénésie, qui semblait s’efforcer d’avoir lieu malgré tout.

Où plus rien ne s’envole

Où plus rien ne s’envole

Argentique

Abandonné depuis 2001, l’ancien aéroport d’Athènes offre un paysage désolé, ilôt de dévastation cerné de barbelés où la nature se relève en silence. De hautes tours se souviennent encore du ciel, strient ces vestiges comme une toile constructiviste ici repeinte à l’argentique.

Le monde à la renverse

Le monde à la renverse

Argentique

A Rio de Janeiro, le Carnaval est une explosion. Mais cette incandescence joyeuse naît sur brasier d’une colère sociale que l’arrivée au pouvoir des ultra-conservateurs n’a fait qu’attiser. Alors défiler, c’est manifester. Parti au Brésil pour photographier en numérique des danseuses de samba dans ce chaudron d’extravagance, j’en suis revenu avec un film noir et blanc gorgé d’impressions urbaines, carnet de voyage que l’argentique pare d’universalité. Dans le hors-champ du Carnaval, dans l’objectif de mon Leica, non pas la fête des possibles. La fête du malgré tout.

Courir après soi

Courir après soi

Reportage

Chaque année, le populaire Triathlon de Lausanne rassemble des centaines d’athlètes de tout niveau qui se mesurent à l’eau, au braquet, enfin à la foulée. A la froide précision du reportage sportif, j’ai préféré guetter la flamme humaine qui, dans les replis de ce temps compressé par la sueur, diffusait sa fragile chaleur. Concourir, c’est aussi un partage.